• Cleveland Cavaliers vs. Washington Wizards - 31 janvier 2002

    Cleveland Cavaliers vs. Washington Wizards - 31 janvier 2001 - The Shot III

    Cleveland fait parti de ces villes américaines que rien n'attire. Le propriétaire de la franchise, et accessoirement d'une partie de la ville, Gordon Gund, décida à partir de 1984 de monter une équipe digne de ce nom. Seul souci, au même moment, arrivait dans la ligue un jeune homme nommé Michael Jordan. Pour le malheur de Gund, il rejoignait Chicago qui évoluait, tout comme Cleveland, dans la Central Division de la Conference Est.

    Par quatre fois, Jordan et les Bulls mettront fin au parcours des Cavaliers en playoffs. Les deux premières fois en 1988 et 1989, au premier tour, et sur la marque frustrante de 3-2. La qualification des Bulls en 1989 fut obtenu grâce à un shoot de dernière seconde ("The Shot") de sa Majesté Jordan. Cette saison-là, les Cavs avaient pourtant un bilan nettement plus flatteur que celui des Bulls (57-25 contre 47-35). Ils mettront trois ans à se remettre de ce camoufflet (15 victoires de moins la saison suivante, puis 9 encore). En 1992, ils sont de nouveau au sommet (57-25). Mais Jordan remet le couvert en finale de Conference. Les Champions en titre se défont sans souci des Cavs (4-2), leur infligeant une défaite de 33 points au Chicago Stadium avant d'aller clore le dossier au Coliseum de Cleveland. Mais ce n'est pas fini. L'année suivante, sur la route du "three-peat", Jordan inflige un "sweep" aux Cavaliers, le tout achevé sur le parquet de leur adversaire, pour la troisième fois de suite. Jordan leur assène le coup de grâce sur un shoot qui restera dans les mémoires sous le sobriquet de "The Shot II".

    Cleveland pensait en avoir fini pour toujours. Mais c'était sans compter sur le retour de Jordan en NBA, sous un nouveau maillot, celui des Wizards. Cette fois-ci, aucun enjeu si ce n'est l'honneur de marquer les esprits et de prolonger la belle histoire. Car Jordan a 38 ans. Il reste 1,6 seconde à jouer dans cette fin de rencontre. His Airness va réaliser l'impensable. Une fois encore, une fois de plus, face à Cleveland, il offre la victoire à son équipe à la toute dernière seconde du match. Cet exploit prendra le nom de "The Shot III". Jordan vient ainsi de rééditer ce qu'il avait déjà réalisé à deux reprises, en 1989 et 1992 : un buzzer beater au nez et à la barbe de Cleveland. Décidement, cette équipe est maudite.

    Revivez l'intégralité de la rencontre (original broadcast) :     > download


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :