• Miami Heat vs. Chicago Bulls - 10 mars 1998

    Dans 5 semaines, les meilleures équipes de la ligue se retrouveront propulsées en playoffs. Avec plus de 40 victoires chacune à ce stade de la saison, Chicago et Miami sont assurés d'obtenir leur billet pour cette seconde partie de saison durant laquelle chaque parquet est mis à feu et à sang. Si tout se déroule comme prévu pour les joueurs de Phil Jackson et de Pat Riley, les deux équipes pourraient se retrouver en finale de conférence. Après la rencontre de ce soir, entre ces deux équipes, il sera question de playoffs. Autant dire que Jordan, Pippen, Mourning, Hardaway and co. veulent envoyer un message. MJ lui veut en profiter pour remettre les points sur les i. Il a en effet très mal vécu la défaite de son équipe le 7 janvier dernier face à ces mêmes Heat (-27 points). Surtout, il n'a pas apprécié l'attitude de Mourning à l'issue de la rencontre. Par excès de confiance, le pivot floridien avait déblatéré sur ces Bulls qui, il ne faut pas l'oublier,  ont tout de même 5 titres en poche quand Miami n'en a aucun.

    Cette affiche promet énormément. Miami est en effet l'équipe la plus efficace de toute la NBA en déplacement (22-11 à égalité avec les Sonics). Surtout, les floridiens ont réalisé l'exploit de remporter 13 de leurs 15 matchs sur le mois de février tout en pratiquant la meilleur défense de la ligue. Les Bulls, pour leur part, sont les plus efficaces à domicile (seulement 3 défaites au United Center)

    Reste la question des absents. Longley blessé, c'est Rodman qui occupera le poste de pivot. Quand on sait qu'il est capable du meilleur comme du pire, surtout face à un Mourning qui ne l'apprécie guère, sa capacité à se contenir sera déterminante. Randy Brown sera également en tenue de ville. Heureusement, Pippen est de retour. Sérieusement blessé au pied depuis le début de la saison, il n'a en tout et pour tout disputé que 27 rencontres (contre 62 pour ses coéquipiers). Ses statistiques ne cessent de grimper : 19 points, 5 rebonds et presque 6 passes pour le très polyvalent ailier des Bulls. Sa fraicheur sera un gros atout pour Chicago.  Jordan, enfin, est très en forme. Mais cela n'étonne plus personne. Face aux Knicks deux jours plus tôt, le meilleur joueur du championnat à planté 42 points avec une paire de Air Jordan I aux pieds histoire de saluer ce qui était peut être son dernier match au Madison Square Garden avec l'uniforme des Bulls.

    Tout ça pour dire qu'entre la rigueur défensive et l'engagement physique des hommes de Pat Riley et le jeu parfaitement huilé de Chicago, cela sera que le meilleur gagne. Place au match !

    Visionnez l'intégralité de la rencontre (french broadcast) :     > download


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :