• Air Jordan II History

    Air Jordan II History

    Depuis toujours, Brand Jordan créé des chaussures qui s'inscrivent dans le temps par leur design et une manufacture mythiques. Ces sneakers séduisent inéluctablement par leurs lignes indémodables. La Air Jordan II fait parti de celle-là, indiscutablement. Au premier regard on est impressionné par la beauté du soulier et l'audace du designer. Au second regard, par la perfection du détail. La Air Jordan II n'est pas juste une chaussure conçue pour la performance. Elle est bien plus que ça.

    Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce second opus de la saga Jordan est le fruit de l'imagination de Bruce Kilgore, par ailleurs père de la célèbre Air Force I. Conçue en 1986 pour le jeune MJ, il s'agit de la première basket à avoir été pensée pour réconcilier le sport et l'univers de la mode. Pour s'en convaincre, Nike exige l'excellence : imitation de peau de lézard, cuire gauffré « made in Italy » et lignes élégantes. Si elle n'a en réalité d'Italie que le nom – on lui attribuera le patronyme d'« Italian Stallion »- la plupart des spécialistes restent septiques sur l'origine véritables de son assemblage et de ses matériaux.

    Cette petite supercherie ne vient heureusement pas entacher sa réputation. La AJ II marque en effet une vraie révolution dans l'évolution des lignes voulues par la marque au swoosh ainsi que dans l'amélioration significative du confort apporté aux produits. Le logo Wings est conservé (le sacro-saint Jumpman ne sera inventé que bien plus tard). Fini le noir, seul le coloris blanc est commercialisé (le noir fera pour la première fois son apparition en 2004 sur le coloris Black/Chrome). La semelle, plutôt inconfortable sur la AJ I, devient beaucoup plus épaisse. La légende dira même que c'était ainsi la seule façon de protéger le pied du jeune Jordan qu'une blessure avait tenu éloigné des terrains durant 64 longues rencontres.

    Commercialisée à l'origine aux alentours des 100$, le second modèle de la saga Jordan connait le succès que seule sa devancière, la Air Jordan I, n'avait pas anticipé. Depuis, ses rééditions ont connu des volumes de vente bien souvent décevants. Rééditée en 1994 sous ses versions White/Red et White/Black, les fans de la marque patienteront 10 longues années avant de pouvoir à nouveau remettre la main sur la paire. En 2004, JB relance sur le marché pas moins de 5 versions de la paire. Quatre ans plus tard, en 2008, la marque privilégie les modèles low. Début 2010, la filiale de Nike lance des colorways plus atypiques. L'évolution est surprenante mais finalement pas totalement incompréhensible. Fallait-il sacrifier le blanc au profit de coloris jugés incongrus ? Certainement pas, mais la stratégie chez Jordan Brand est ainsi faite. Et puis dans ces cas là on aurait tendance à reprendre la maxime d'un célèbre maroquinier parisien : "Parce que nous vivons tous différemment, LV repense continuellement ses moquassins alliant confort, élégance et sensation d’une perpétuelle énergie." Qui, dans le secteur du sport, pourrait en dire autant ? Pas grand monde, si ce n'est Jordan Brand.


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :