• ZZ on Michael Jordan

    ZZ on Michael Jordan

    Quand une des plus grandes stars planétaires du ballon rond, Zinedine Zidane, se dit admiratif d'une autre star - Michael Jordan pour ne pas le citer - cela donne un entretien décapant et surprenant. Les révélations de Zizou, car c'est de ça dont il s'agit, ont été recueillies par Jérôme Cazadieu, journaliste à l'Equipe, sur les terres madrilènes de l'ancien champion du Monde et d'Europe. L'intégralité de l'interview est à retrouver dans l'édition de l'Equipe du 26 juillet dernier. En voici quelques morceaux choisis. C'est croustillant.

    « À l'époque je vivais encore à Cannes, j'allais partir à Bordeaux », explique le footballeur, interrogé pour savoir s'il avait regardé la Dream Team à la télévision. « Je franchissais un palier dans ma carrière. J'avais regardé les matches à la télé avec des potes. La Dream Team, on l'a tous regardée car c'était une équipe différente. C'était juste incroyable la façon dont ils jouaient. C'est les Brésiliens au foot. Personne ne peut imiter le football des Brésiliens, eh bien personne ne peut imiter le basket des Américains ! Et puis il y avait un joueur, Michael Jordan, un extraterrestre ».

     L'ancien footballeur revient ensuite sur l'admiration qu'il porte à l'ancien numéro 23 des Bulls : « Il ne faisait pas la même chose que les autres, il était sur une autre planète. Alors aujourd'hui, bien sûr, il y a plein de joueurs phénoménaux, comme Kobe Bryant, LeBron James ou Kevin Durant. Mais Jordan avait un truc en plus. Ce qu'il faisait dans le money-time… Pfff (il écarquille les yeux). Il prenait toujours ses responsabilités. On est à une seconde du buzzer, je prends la balle et je vais montrer à tout le monde que je suis le meilleur. Ça montre le caractère et la détermination du champion. C'est ce que tout sportif devrait chercher à être, quelqu'un qui prend des risques. Jordan les prenait. Sa dégaine, son élégance, son numéro 23, j'ai tout aimé en lui… Alors quand, en 1998, j'ai été élu Champion des champions monde de L'Equipe, devant lui, j'ai eu un peu honte ».

    Et Zinedine Zidane d'exprimer ses regrets quand au fait de ne jamais avoir rencontré Sa Majesté en personne : « Non, je n'ai pas eu cette chance. Mais j'ai vu Magic Johnson qui était venu dans le vestiaire du Real Madrid après un match à domicile contre La Corogne. C'était en 2003. J'avais fait un bon match, et j'avais marqué un beau but. J'avais pris le ballon avec la semelle avant de marquer en force du gauche. Le lendemain, Marca avait publié une interview dans laquelle Magic avait dit : « C'était incroyable de voir jouer Zidane. Il y a en lui du Jordan et du Magic. » J'étais hyper touché. Car c'est un type super impressionnant quand vous le rencontrez, qui, en plus, était malade au moment des Jeux. C'est ce qui ressortait quand j'étais devant ma télé. La Dream Team était composée de basketteurs qui étaient bien plus que des champions. Pippen, Barkley, Ewing, Bird, Drexler, Magic… Ils étaient tous beaux, souriants, avec dans le cas de Johnson le jeu comme thérapie ».


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :