• Washington Bullets vs. Chicago Bulls - 15 janvier 1996

    Lors de ses premiers adieux, Jordan avouait "avoir perdu la motivation pour de nouveaux challenge". Parti pour mieux revenir, en début d'année 1996, Jordan II semble avoir largement dépassé Jordan I dans l'assouvissement. La parenthèse baseball d'un an, certains parleront de d'entracte régénérateur, l'a remis au niveau des faibles, y compris financièrement (112 000 dollars par an seulement, contre 35 millions en 1998). Mais elle lui a permis de retrouver son appétence maladive pour le jeu et le pouvoir, sous toutes leurs formes. Jordan, ou le talent au service de l'égo et de la soif de vaincre. Jusqu'à satiété.

    Au début des années 90, MJ était parti sur trois titres NBA (1991,1992,1993). Son numéro retiré et sa statue érigée, la salle des Bulls le rendait immortel. Pour ressusciter, Jordan doit dorénavant se réinventer mais aussi surpasser sa légende. Et c'est ce qu'il fait. En ce début d'années 1996, les experts sont unanimes : Jordan a changé son jeu. Les feintes et les shoots en reculant ont remplacé la grâce aérienne et les dunks chimériques. Côté résultats, c'est pas mal non plus. Après 33 journées de compétition, les Bulls n'ont perdu que trois malheureuses rencontres. Incontestablement, le dessein de Sa Majesté est en train de prendre une ampleur inégalée.

    Visionnez l'intégralité de la rencontre (original broadcast) :     > part 1     > part 2


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :