• ActualitésCette vidéo monumentale brosse le portrait du joueur le plus ahurissant et le plus anthousiasmant de sa génération. De ses débuts à North Carolina jusqu'à ses premiers exploits avec les Chicago Bulls, son oeuvre déferle en accéléré sur une succession d'images stupéfiantes. 20 ans après, ce documentaire n'a pas pris une ride. Il mérite amplement sa place sur le podium des plus fantastiques vidéos consacrées à sa Majesté Jordan.

    Visionnez le documentaire dans son intégralité (original broadcast) :     > download


  • Season review 1996-97Cette année, les  Bulls se sont enfin décidés à payer Mike à sa véritable valeur : 30 millions de dollars la saison. Le démarrage de la franchise est fulgurant : 12 victoires et pas la moindre défaite. Le finish est pourtant éprouvant. Malgré les 69 victoires, qui élèvent le total des Bulls à 141 victoires sur deux saisons, record historique, les tensions entre le rondouillard General Manager, Jerry Krause - rejeté par Jordan et ses coéquipiers -, et Phil Jackson génèrent un climat de guerre larvée, amplifié par les délires et les dérapages incontrôlables de Dennis Rodman.

    Washington, Atlanta et Miami se dressent sur la route des Finals. Les trois équipes sont éjectées avec autant d'aisance. Puis viennent les Jazz. Portés par leur duo fétiche Malone-Stockton, les mormons poussent la série à 2-2. On parle de fin de règne, on presse les  Bulls au bord du précipice avant un cinquième match crucial à Salt Lake City, la ville du MVP de la siason régulière, Karl Malone. Une distinction que Jordan prendra comme une insulte à son talent.

    Intoxiqué par une pizza ingurgitée la veille, fiévreux, longtemps incertain, Jordan se soigne en perfusant la défense des Jazz. 38 points dont un panier crucial qui donne un avantage définitif aux Bulls (90-88). Il poinçonnera la sixième acte de son ticket magique à Chicago : une passe à Steve Kerr pour le shoot victorieux.

    Revivez cette chevauchée victorieuse dans son intégralité :     > download


  • ESPN 23 Greatest Moments of Michael JordanCourant 2009, à l'occasion de l'intronisation de Michael Jordan au Hall of Fame de Springfield, ESPN mis en place un portail entièrement dédié à l'ancienne vedette des Chicago Bulls histoire de raffraichir les idées de ceux qui avaient quitter Jordan 11 ans plus tôt lors des Finals '98 entre les Bulls et les Jazz. Parmi les nombreux documents mis en ligne, ESPN proposa un ToP 23 des plus grands moments de la carrière de His Airness. Certains d'entre eux vous sont complètement familiés, d'autres sans doute le sont un peu moins, mais au final le plaisir reste le même de découvir un Michael Jordan dont les prestations furent si électrifiantes que sa poularité finit par transcender son sport.

    Visionnez ce Top 23 dans son intégralité :     > download


  • 1998 Top Ten - Jordan à la première placePour son dernier match au Madison Sqaure Garden de New York, Jordan a rechaussé ses Air Jordan I. Et une chose est sûr, avec elles, Jordan se sent pousser des ailes comme lors de ses premières années avec les Bulls. En 43 minutes de temps de jeu, il score 42 points dont deux en attaque de cercle, dos au panier, à l'aveugle et avec la faute qui lui permettent de finir en tête d'un des tous derniers tops ten de la saison régulière. Egalement l'un de ses derniers sous le maillot des Bulls.

    Visionnez ce top ten dans son intégralité (french broadcast) :     > download


  • Jordan et Pippen scorent 40 pointsAvec une moyenne de 50 points à eux deux, Jordan et Pippen ont formé l'un des duos les plus prolifiques de la NBA des années 90. Le 18 février 1996, face aux Pacers d'Indiana, ces deux là devinrent incontrôlables. Jordan scora 44 points suivi de très près par son fidèle lieutenant qui en marquant quant à lui 40. Mais pourquoi vous parler de ça ? Tout simplement parce que ce match fut la seule et unique fois de leur carrière que les deux compères scorèrent plus de 40 points chacun lors de la même rencontre. Surtout, nous avons retrouvé quelques images de cette superbe performance.

    Visionnez le résumé de la rencontre (french broadcast) :     > download


  • ActualitésPour l'avant dernier match de la saison régulière, Jordan nous gratifie d'un shoot à neuf mètres at the buzzer. Quinze jours seulement après son retour à la compétition, Michael Jordan se retrouve donc dans le classement des meilleures actions de la semaine. Le numéro 45 des Bulls n'aura pas mis longtemps à réintégrer les Top 10. Ses dix sept mois de retraite ne sont déjà qu'un lointain souvenir.

    Revivez le top ten dans son intégralité (french broadcast) :     > download 


  • Michael Jordan LEGENDARYDe son arrivée à l'Université de North Carolina au dernier titre conquis avec les Chicago Bulls, Michael Jordan a traversé deux décennies avec une autorité unique dans l'histoire du basket. La Saga en trois volets "Michael Jordan LEGENDARY" nous propose un best of de ses faits d'arme les plus marquants. Elle est l'oeuvre d'un certain seVer, un brillant internaute adepte du montage vidéo qui a fait sa réputation, d'abord sur Basketevolution.com, puis sur l'excellent Mixmakers.net. Il est aussi l'auteur de "The Legend of Michael Jordan - 20 years of Dominance" un superbe mix de 4 épisodes inspiré de la trilogie "Le Seigneur des Anneaux" diffusé en téléchargement gratuit courant 2006.

    Pour mener à bien ce nouveau projet, seVer a réalisé un travail encore plus colossal pour un résultat qui n'a rien à envier aux supers productions hollywoodiennes. seVer en a fait un DVD, distribué sur la toile, qui a connu un vrai succès entre 2009 et 2010. Tout est réussi dans ce film : le choix des images, le scénario, les effets graphiques. Le tout est rythmé par une bande son de haut calibre. Le reportage s'arrête la vieille des NBA Finals 1993 face aux Suns de Phoenix. La suite de ce petit chef d'oeuvre devrait être livrer sans les prochains mois. "Michael Jordan LEGENDARY" est le plus beau mix qui nous ait été permis de voir ces 20 dernières années. Un vrai coup de coeur !

    Visionnez le film dans son intégralité :  >Châpitre I-The Birth   >Chapître II-The Rise   >Châpitre III-Champion


  • Encore - 1995Petite entorse au règlement puisque cette vidéo ne traite pas exclusivement de Michael Jordan. Il s'agit en réalité des inoubliables "Encore" que la NBA avait l'habitude de nous servir lors de la mi-temps des matchs ou en fin de rencontre. C'est tellement bon de revoir Dee Brown, Harlod Miner, Cedric Ceballos and co. que nous n'avons pas pu resister à la tentation de le mettre en ligne. Et puis, pour les fans inconditionnels de Jojo, soyez rassurez. Quand il est question de highlights, MJ n'est jamais très loin. La preuve par l'image.

    Visionnez ce "ENCORE" dans son intégralité :     > download


  • ActualitésEn 1997, pour fêter dignement son 50è anniversaire, la NBA demanda à un panel de journalistes, d'anciens joueurs et d'anciens coachs d'élire les 50 meilleurs joueurs de l'histoire. De Kareem Abdul-Jabbar à James Worthy, toutes les gloires présentes et passées avaient trouvé leur place sur le strapontin. Michael Jordan faisait bien entendu parti de cette sélection.

    Retour sur cette cérémonie qui se déroula à Cleveland lors de la mi-temps du All-Star Game :     > download


  • ActualitésPour beaucoup, la meilleure K7 vidéo jamais consacrée au basket-ball. Toute l'histoire du numéro 23 des Bulls en 45 minutes, de la high school aux Bulls via North Carolina. Des images époustoufflantes. Toute une génération a voué une admiration sans retenue à l'idole après avoir découvert ce petit bijou.

    Visionnez le documentaire dans son intégralité (original brodcast) :     > download


  • 2009 Hall of Fame induction ceremonyAujourd'hui, le nom de Michael Jordan noircit le livre des records NBA. L'image du « jumpman » a fait le tour du monde. Les plus beaux et les plus grands exploits sont le fait de Michael Jordan. Ils appartiennent à sa légende. « MJ » a, sinon vulgarisé, du moins popularisé le basket sur les cinq continents grâce à son histoire, son talent et son charisme hors du commun. Le personnage était rare, le joueur unique. Son introduction au sein du Hall of Fame était donc devenu inéluctable. Cela sera chose fait le 11 septembre 2009. 3 autres joueurs et un coach (David Robinson, John Stockton, Jerry Sloan, C. Vivian Stringe) seront consacrés lors de la même célébration. Jordan sera le dernier à faire son entrée dans le temple de la rénommée. Extrêmement touché par les différens hommages adressés depuis le début du week-end, il finira par verser quelques larmes. Un moment unique et émouvant.

    Revivez la cérémonie dans son intégralité (original broadcast) :     > part 1     > part 2


  • ActualitésPlanète Jordan est un superbe documentaire d'Olivier Barbarin diffusé sur Canal+ en 1999. Il est resté tristement célèbre puisqu'il venait clore les 13 années de bons et loyaux services de Jordan chez les Bulls.

    -Keep flying with Him-, toujours premier sur l'exclu, est heureux de vous le faire partager.

    Visionnez le reportage dans son intégralité (french broadcast) :     > download


  • Top 10 Plays of the 1992 NBA FinalsDuel en haute altitude entre le prince des airs, Michael Jordan, et le planeur des Blazers, Clyde Drexler. Les Bulls réalisent le back-to-back. Ce titre remporté face à Portland confirme que Michael est un compétiteur hors pair qui ne cesse d'améliorer son jeu. MJ, Drexler, Pippen ou Porter nous offrent ce qui s'est fait de mieux en 20 ans de finales NBA. Celui qui ose dire le contraire n'est probablement pas aller au bout de ce top 10. Les deux premières actions du classement sont phénoménales !

    Visionnez ce top 10 dans son intégralité :     > download


  • ActualitésOn peut être une icône mondiale, et connaître malgré tout quelques déboires médiatiques. Michael Jordan en a fait la triste expérience au cours de la saison 1992-93. La série en finale de conférence, contre les Knicks, coincide en effet avec le début des ennuis de Michael Jordan avec la presse. La veille de la sixième manche contre New York, un certain Richard Esquinas, dans un livre assassin "Michael and me : our Gambling addiction...My Cry for Help !" révèle que Michael Jordan a perdu en moins de dix jours, en 1991, une somme record de 1,2 million de dollars en pariant avec lui au golf. Déjà, en décembre 1991, Michael a été mis sur la sellette au sujet  d'un chèque de 57 000 dollars à l'ordre d'un dealer, golfeur à ses heures, James "Slim" Boulder.

    La NBA enquêtera sans grand succès. Michael Jordan, passablement énervé par ce Richard Esquinas avide de publicité, gardera quand même son calme afin de qualifier les Bulls pour la finale contre les Suns de Phoenix. Pour s'expliquer, il choisit de se confier à Ahmad Rashad. Quelques jours avant les NBA Finals, les deux hommes reviennent sur cette polémique.

    Revivez l'interview dans son intégralité (original broadcast) :     > download


  • ActualitésEn juin 1996, la ville de Chicago remportait un quatrième trophée de Champion NBA. Ce nouveau sacre était attendu, surtout après la démonstration des trois premiers matchs de la série. Le sursaut d'orgueil des Seattle Supersonics redonna du piment à ces phases finales et, finalement, une dimension supplémentaire au triomphe de Jordan and co. Quelques jours seulement après le sixième et dernier match,  Canal+ nous offrait une superbe rétrospective des NBA Finals 1996. -Keep flying with Him- vous propose aujourd'hui de revoir ce reportage.

    Visionnez le reportage dans son intégralité (french and english broadcast) :     > download