• Vidéos

    En ce printemps 1986, Jordan achève sa deuxième saison avec Chicago. Une campagne frustrante, puisque blessé au pied, il n'a disputé que 18 rencontres de championnat. Malgré un bilan étriqué (30-52), les Bulls ont toutefois réussi à rallier les playoffs. Face à eux, les formidables Celtics du MVP, Larry Bird, futurs champions.

    Lors du match d'ouverture, MJ score 49 points. En vain. Alors au Game 2, il met la barre encore plus haut : 63 points ! Nouveau record des playoffs. Elgin Baylor, auteur de 61 unités en 1962, est affacé des tablettes. Vingt-deux ans après, la marque tient toujours. En état de grâce, le numéro 23 alors âgé de 23 ans, écoeure tour à tour Dennis Johnson, Danny Ainge et les autres. Le Garden est ébloui. A la fin du temps réglementaire, il enfile sans trembler les deux lancers qui envoient le match en overtime. Mais les Celtics sont trop forts. Après deux prolongations, ils s'imposent 135 à 131. Jordan termine avec 63 points (22/41, 19/21 aux lancers), 5 rebonds et 6 passes en 53 minutes. Bird est soufflé. "Ce soir, je crois simplement que Dieu s'est déguisé en Michael Jordan". Les Bulls s'inclineront trois manches à rien, mais une superstar est née.

     Revivez le match en intégralité (original broadcast) :          > part 1          > part 2          > part 3 


  • ActualitésLegends in Blue retrace l'histoire d'une des plus fabuleuse équipe universitaire, le North Carolina de 1982, depuis son record en saison régulière de 32 victoires pour 2 défaites jusqu'au Final Four remporté face à Georgetown. Les Tar Heels, sous la houlette de leur mentor et Hall of Famer Dean Smith, remporte pour la première fois en 25 ans et avec une facilité déconvertante le tant convoité titre universitaire.

    James Worthy et Sam Perkins sont assistés depuis le début de la saison d'un jeune freshman aux qualités offensives et surtout athlétiques tout à fait exceptionnelles : Michael "Jeffrey" Jordan. Auteur d'une superbe saison, Jordan marquera l'histoire du basket en scorant, à 17 secondes du buzzer final, les 2 points de la victoire lors de la finale universitaire face aux Hoyas de Patrick Ewing.

    Revivez cette saison mythique sur des images commentées des joueurs et entraineurs qui ont fait la rénommée de cette équipe : Dean Smith, Michael Jordan, Sam Perkins, James Worthy, Jimmy Black et Roy Williams.

    Un véritable chef d'oeuvre :          > part 1          > part 2


  • En 1997, Jordan participe à ses cinquièmes NBA Finals. Il montre au monde entier que le poids des années n'a en rien entaché son talent et que ses qualités atlétiques sont encore bien supérieures à la moyenne. A déjà 34 ans, MJ est au sommet de son art. Plus affuté que jamais, il est pret à emmener son équipe vers un nouveau titre de Champion. Résumé de cette série finale en 10 minutes d'un superbe montage à l'époque proposé par mes confrères de Canal+.



    > download


  • En 1995-1996, Jordan et les Bulls établissent un record en remportant 70 matchs à l'entame des playoffs. Retour sur cette formidable saison !



     download 

     


  • Quelques fans américains nous racontent leurs meilleurs souvenirs de Jordan.



    download