• ***************************************************************************************************

    “My body could stand the crutches but my mind couldn't stand the sideline.”

    ***************************************************************************************************

    -- Michael Jordan




  • > download


    votre commentaire
  • Vidéos

    Le chef d’œuvre qui vient couronner la carrière de l’artiste. Une interception, en tapinois, dans le dos de Karl Malone, puis le tir de la victoire, à quatre secondes et deux dixièmes de la fin. Son ultime panier sous la tunique rouge. Indépassable.

    Après avoir discrètement poussé Byron Russel, il crucifie le Jazz et son public sur un tir parfait, le poignet en col de cygne, déclenché de la ligne des lancers (87-86). A trois points, John Stockton rate la dernière occasion, et les Bulls remportent la série quatre manches à deux, leur sixième titre en huit ans. Elu MVP des Finals pour la sixième fois, à 35 ans, Jordan tire (provisoirement) sa révérence sur une pointe à 45 points. Il a également gratté 4 interceptions. « Plutôt que seulement le dernier tir, je préfère retenir toute la dernière action de MJ », remarque Wennington. « Il ne faut pas oublier que c’est lui qui intercepte le dernier ballon dans les mains de Malone. En quelques secondes, sa carrière est résumée. Michael était un attaquant de génie, mais aussi un superbe défenseur. » Chapeau et merci, Mike.

    Revivez le match en intégralité (original broadcast) :          > part 1          > part 2


    2 commentaires


  • > download


    votre commentaire


  • > download


    votre commentaire