• Quai 54 2014 : Portrait d'Hammadoun Sidibe

    Just For Kicks

    Né en 1975 à Bagneux, ce français d’origine Malienne baigne dans la culture basket depuis sa plus tendre enfance. Tout commence à l’âge de 13 ans dans le club de Choisy-le-Roi où il évolue en tant que meneur. A l'époque, ses idoles sont Moustapha Sonko, Michael Jordan, et Moustapha Soumaré. La performance, l'énergie, les figures de style et l'ambiance qui règnent sur le terrain le font déjà vibrer. Suite aux JO de Barcelone en 1992, l'extraordinaire performance de la "Dream Team" américaine qui a transporté toute une génération va donner le ton pour la suite. Le destin d'Hammadoun Sidibe est en marche. En France, au début des années 90, l'engouement pour le basket français n'est plus ce qu'il était bien que 7 joueurs français évoluent déjà en NBA. Hammadoun, qui joue non seulement en club mais aussi sur les playgrounds parisiens chaque été, a alors l'idée d'organiser un tournoi avec quelques habitués du streetball, sur le modèle du "Rucker Park" d'Harlem. Le bouche à oreille fonctionne tellement bien que ce qui n'était qu'une rencontre intime devient "LE" rendez-vous du streetball français avec plus de 1000 personnes pour la seule édition 2003.

    La première édition du Quai ayant d'abord eu lieu au "54 Quai Michelet" de Levallois en 2003, Hammmadoun, fondateur et organisateur du tournoi, en a gardé le nom en souvenir de ces instants magiques. Puis en 2004, son association Javec ordan Brand et avec Thibaut de Longeville, fondateur de l'agence 360 et réalisateur du film "Sneakers, le culte des baskets", apporte les derniers éléments qui permettront au projet de prendre une dimension internationale. Basketteurs nationaux, internationaux et joueurs NBA affluent depuis 2003 pour participer au "Quai 54". Le temps d'un week-end, une quinzaine d'équipes venues des quatres coins du monde se mesurent les unes aux autres avec pour mot d'ordre : briller sur le bitume et remporter le titre d'"International Streetball Champions".

    Depuis 10 ans, son premier partenaire, Jordan Brand, est resté fidèle à Hammadoun et lui a permis de franchir le cap de l'amateurisme. En moins d'une décennie, le Quai 54 est ainsi passé d'un petit millier de spectateur à plus de 8000. Le tournoi s'est déplacé de Levallois au Trocadéro et il a accueilli des pointures de l'entertainement comme Ludacris, Usher, Fat Joe, Fabolous, Wiz Khalifa, Sexion d'Assaut et Youssoupha. Cette année encore, l'invité surprise devrait nous offrir un moment d'hystérie collective comme le Quai 54 n'en a peut être pas connu jusque-là. C'est dire. En 2012, le tournoi a été diffusé en live sur youtube et le dunk contest, grâce à des Kevin Kemp, Justin Darlington ou Aneef Mounir, a souvent atteint des sommets. Enfin, Hammadoun Sidibe a réalisé son rêve : offrir à son Quai 54 quelques paires de basket exclusives qu'aucun autre tournoi de ce type n'avait eu la chance d'avoir jusqu'à présent. Trois ans après sa sortie, la AJ V "Quai 54" est d'ailleurs un must have pour tout sneakerhead qui se respect.

    L'édition 2014 du Quai 54 devrait nous réserver encore de belles surprises. Hammadoun Sidibe n'est pas du genre à se laisser aller. Si ce qui se dit est vrai, il aurait placé la barre très haut cette année encore.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :