• Philadelphie 76ers vs. Chicago Bulls - 10 mai 91 - Conf. SF - Game 3

    Philadelphie 76ers vs. Chicago Bulls - 10 mai 91 - Conf. SF - Game 3

    Très tôt dans sa carrière, Jordan a voulu se prouver qu'on pouvait devenir le plus grand plus rapidement par le jeu et pas seulement par le physique. Au début, en 1984, MJ joue sur une rapidité hors norme, tout en pénétration. Son tir n'a pas le calibre NBA. Son point fort, c'est le dunk. Mais il passe des heures en salle hors saison. Il prend des centaines de tirs et, à l'approche des années 90, il devient un shooteur fiable.

    A sa sortie de l'université, la défense n'est pas non plus un truc naturel pour lui. Il apprend à étudier ses adversaires, à intégrer les techniques pour les contrer et se retrouve sélectionner à huit reprises dans le meilleur cinq défensif de la ligue. La saison 1990-91, celle de son premier titre, signe la transition entre le Jordan fantasque et perfectible et le Jordan leader et maître incontesté du basket mondial. Il est à présent capable de stopper les meilleurs attaquants de la ligue tout en restant le phénomène offensif que le monde entier à découvert. Dorénavant, il est capable de tout ça à la fois. Rien de tel qu'une rencontre entre les Sixers et les Bulls au second tour des playoffs 1992 pour découvrir le nouveau visage de Jordan d'alors, le compétiteur hors norme. 46 points à presque 60% de réussite, 6 passes, 4 rebonds, 4 contres et 1 interception : peu nombreux sont les joueurs de la ligue à pouvoir aligner de tels chiffres au début des années 90. Jordan en est capable. Il est peut être même le seul à pouvoir le faire.

    Visionnez la rencontre dans son intégralité (original broadcast) :     > part 1     > part 2     > part 3


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    coolpapou
    Mercredi 15 Février 2012 à 12:29

    Quel plaisir de revoir Manute Bol malgré ces 2 points seulement.MERCI



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :