• On a testé la Air Jordan III Black Cement Retro 2011

    On a testé la Air Jordan III Black Cement Retro 2011

    On a testé la Air Jordan III Black Cement Retro 2011 et... on a pas tellement aimé ! C'est un modèle que l'on attendait avec beaucoup d'impatience et qu'on s'est donc empressé d'aller chercher, le jour de sa sortie, au Nike Store des Halles à Paris. Une fois la paire essayée et les 155 euros dûment réglés, nous avons pris le temps d'analyser plus en profondeur la qualité de cette version 2011 de la AJ III. Pour une fois, nous ne ferons pas de langue de bois car notre déception a été grande et notre confiance certainement pas récompensée. On pourrait presque parler de "foutage de gueule". Preuves à l'appui, on vous explique pourquoi dans la suite.

    • Le cuir : son grammage est grossier mais reste acceptable. Son principal problème réside dans la souplesse du cuir choisi. Il est trop souple au point qu'il marque au bout d'une heure seulement. Sur certaines paires, le cuir apparait également gondolé. Cette déformation semble se produire essentiellement sur la toe box.
    • L'elephant print : sur la paire qui nous a été vendue, il présente de nombreuses irrégularités. Sur la paire gauche, il semble avoir été usé, comme nettoyé par un détergeant ou un abrasif. Son aspect général montre de grosses dissymétries entre les deux paires.
    • Midsole : la découpe du plastique n'est pas nette. La répartition de la peinture également. Les traces de colle sont présentes sur la quasi totalité du pourtour de l'upper. Quant aux "débordements" de peinture, nous ne ferons aucun commentaire.
    • Outsole : les peintures, en particulier au niveau de l'empreinte Jordan, laisse vraiment à désirer. Des "débordements" en veux-tu en voilà. Certes, la semelle est moins visible que le reste mais sa finition est révélatrice du peu de soins apportés à la confection de la chaussure.
    • Le Confort : toujours à cause du cuir souple, la chaussure semble manquer de maintien. Les personnes avec les pieds "en dedans"  ont toutes les chances de se balader avec des pompes totalement déformées au bout d'une journée. Le shape général manque de tenue.

    En conclusion, nous avons été très déçus. Noire patience n'a pas été récompensée. Un bon critique ne donnerait pas la moyenne à cette chaussure. Ce n'est pas la première fois qu'une réédition fait l'objet de remontrances ces derniers mois. Depuis quelques temps, la finition ne semble pas être le leitmotiv de la marque. Dommage, car c'est aussi ce qu'on attend d'elle. Pour cette édition de la Air Jordan III Black Cement, la marque au Jumpman s'est sacrément gaufrée, ou alors elle a pris ses acheteurs pour des imbéciles. La confiance se gagne difficilement et se perd rapidement, même s'agissant de la légende du plus grand joueur de tous les temps. Il va falloir que la marque redresse rapidement la barre, en mettant en place une démarche d'amélioration continue, au risque de perdre ce qu'elle a de plus cher : ses fans ! Le mois de décembre verra la sortie de la Air Jordan XI Concord. Brand Jordan a là une belle occasion de se rattraper. Espérons qu'elle aura entendu le message.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :