• Let the new season begin !

    Aujourd'hui, le nom de Michael Jordan noircit le livre des records NBA. L'image du "Jumpman" a fait le tour du monde. MJ a, sinon vulgarisé, du moins popularisé le basket sur les cinq continents grâce à son histoire, son talent et son charisme hors du commun. Il est dorénavant extrêmement difficile d'inscrire son nom après le sien au palmarès du trophée de MVP. Il est encore plus dur de marcher sur ses traces, comme le font inexorabelemnt Kobe Bryant et LeBron James. Et il est encore plus difficile de remporter un titre NBA comme proprio. C'est, depuis mars 2010, ce que tente de faire His Airness. Sacré challenge. Les Bobcats sont appliqués. Mais ils commettent encore trop d'erreurs, sans doute de jeunesse, comme le recrutement de Kwame Brown en 2010, dont personne n'a jamais saisi l'intérêt. Après Gerald Wallace, c'est Stephen Jackson qui a pris la porte. L'avenir appartient désomais à trois gamins, Kemba Walker, Michael Kidd-Gilchrist et Bismack Biyombo sans oublier le jeune rookie Cody Zeller.

    Il faudra du temps, beaucoup de temps pour transformer ces Bobcats en simples outsiders. Mais Michael Jordan, premier joueur passé patron de franchise, en a. Quarante-neuf ans, après tout, c'est terriblement jeune pour un propriétaire.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :