• Les Air Jordan I du All-Star Game 1985 aux enchères

    Envie de diversifier vos investissements en cette période troublée où la crise de la dette empêche bien des activités traditionnellement rémunératrices de sortir de leur épingle du jeu ? S'il est un secteur qui pourrait se développer fortement dans les années à venir, c'est bien celui des "memorabilia" ou "objets collector ayant appartenus à un sportif célèbre", pour ceux qui en chercheraient une traduction française. Les américains en sont déjà friands depuis plusieurs décennies. Les cartes de baseball ont longtemps tenu le haut du pavé mais l'apparition des cartes "gamed used", offrant un fragment de maillot par exemple, ont relancé le secteur de la carte de basket. Il est fréquent que tel ou tel carte s'arrache plusieurs milliers de dollars. Il suffit de se rende sur ebay pour s'en convaincre. Telle est la règle de l'offre et de la demande.

    La France commence a être touchée par le phénomène. Les français sont particulièrement attirés par les jerseys. La tendance n'en est encore qu'à ses débuts mais elle existe bel et bien. Nous vous avions parlé d'un certain Miguel José dans un précédent article. Sa collection est superbe mais sachez qu'il n'est qu'un passioné parmi tant d'autres. La surface émergée d'un phénomène qui compte plusieurs centaines de gros collectionneurs sur le seul territoir national. Alors bien sûr il ne faut pas investir sur n'importe quoi. La qualité du produit doit être irréprochable. La valeur historique et la charge énotionnelle associée à l'objet en détermineront sa valeur. Si vous investissez intelligement, la règle de l'offre et de la demande fera le reste et sa côte grimpera rapidement. En temps de crise, il est fréquent de pouvoir réaliser quelques belles affaires. Les collectionneurs sont comme tout le monde. Ils peuvent avoir besoin de liquidités, ce qui les conduira irrémédiablement à vendre un mémorabilia en dessous de sa côte. Il suffit même que les acheteurs ne soient pas nombreux à frapper à la porte pour que le memorabilia en question soit "bradé" 30 à 40% de sa valeur. Ensuite, il vous faudra laisser le temps au temps. N'oubliez que les crises économiques sont cycliques et que les affaires finiront pas reprendre. Alors, il n'y a plus qu'à prendre son mal en patience.

    Pas mal de sites, pour la quasi totalité établis aux USA, proposent des enchères sur des produis ayant appartenu à de grandes stars du sport. Le Grey Flannel Auctions fait actuellement le buzz, pour la simple et bonne raison qu'il propose en ce moment la paire de Air Jordan 1 que MJ porta le 10 février 1985 lors de son tout premier All-Star Game. Les chaussures sont dans un état de conservation absolument exceptionnel. Les semelles, qui en sont souvent la partie la plus fragile, ne sont ni jaunies ni craquelées. Cerises sur le gâteau, la paire est signée par MJ himself. La paire appartient actuellement à Robert Crawford, un photographe professionnel ayant notamment couvert la carrière de Jordan à UNC. Elle lui a été remise par le rookie dans le vestiaire d'après-match lorsque celui-ci était ouvert à la presse. L'histoire complète est racontée sur la page d'enchère consacrée à cette objet d'exception.

    Pour la petite histoire, la mise à prix est de 5 000 $. C'est une somme, une très grosse somme. Mais si vous nous avez bien lu, vous pourriez en retirer un petit pactole dans quelques années. "La patience est amère, mes ses fruits sont doux". C'est Jean-Jacques Rousseau qui le disait.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :