• Chicago Bulls vs. Indiana Pacers - 23 mars 1991

    Chicago Bulls vs. Detroit Pistons - 29 mai 1989 - Conf. Finals Game 4

    En l'emportant sur le parquet des Bulls le 2 mars avec un écart de 21 points et en réalisant l'une des plus belles performances de sa jeune carrière, Reggie Miller s'était-il soudain senti pousser des ailes ? Il faut croire, car sa déclaration d'après-match frôla l'inconscience. En affirmant en effet que les Bulls ne serait rien sans Michael Jordan, il n'avait sans doute pas réalisé la portée de son geste. Un crime de lèse-majesté en quelques sorte. Mais aussi une guerre perdue d'avance face à un MJ qui puisait sa motivation dans ce genre de scénario masochiste pour qui ne connaissait pas la mentalité du joueur de Chicago. "Trade Michael Jordan off their team and who have they got over there ? Nobody, Michael makes their team and justifiably so, because he's probably the greatest player in the game right now".

    La réponse du numéro 23 des Bulls ne se faisait pas attendre. Deux semaines plus tard, les Bulls retrouvaient en effet les Pacers sur leur terrain. Sa Majesté plantait 39 des 133 points de son équipe avec notamment un très honorable 60% de réussite. Detlef Schrempf et Chuck Person, passablement agacés par cette revanche à sens unique étaient disqualifiés. Une véritable débâcle pour les joueurs de Dick Versace. En l'emportant de 14 points, les Bulls signaient une revanche éclatante. La victoire avait-elle été acquise d'avance. Probablement, car au début des années 90, MJ dictait déjà sa loi. Plus personne ne l'ignorait. Lorsqu'il le décidait, il allait jusqu'à ridiculiser ses adversaires. Ce soir de fin mars 1991, Reggie Miller apprenait au moins une chose : l'humilité.

    Visionnez l'intégralité de la rencontre (original broadcast) :     > download


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :