• All-Star Game Indianapolis - 10 février 1985 - First ASG appearance

    Actualités

    Pour sa première saison dans la ligue, Jordan dépasse les prédictions des plus optimistes. Le rookie n'est pas un homme patient et prend la NBA d'assaut dès ses premières prestations. Présenté essentiellement comme un joueur défensif par Dean Smith, il s'avère finalement être une redoutable menance offensive et marque des points...beaucoup de points. Durant les premiers mois du championnat, il multiplie les prestations à plus de 30 points et surprend ses adversaires directs les uns après les autres.

    Mais tout n'est pas rose pour Michael Jordan durant sa première année. Le jeune homme s'aperçoit qu'il dérange. Il est trop bon, trop flashy, trop populaire pour un rookie. A la manière de la nouvelle génération, il déploie une arrogance à chacune de ses prestations que les vétérans de la NBA ont du mal à digérer. En février 85, lors du All-Star Week-end, il se présente au concours de Slam Dunk couvert d'une chaine en or et vêtu d'un survêment Nike rouge et noir, alors que tous les autres joueurs portent leur maillot de club, comme c'est l'usage. Outrée par cette impertinence à l'égard de la tradition, la vieille garde a à coeur de montrer au jeune loup qu'il lui faut être patient. Lors du match des étoiles du dimanche soir, Magic Johnson et Georg Gervin se mettent d'accord pour isoler le le rookie quand Isiah Thomas joue également le conspirateur en évitant de lui faire des passes. Le coach de l'Est, K.C. Jones ne lui laisse que 22 minutes de temps de jeu, soit le plus faible des 10 All-Stars séléectionnés par le public. Jordan termine le match furieux. Il n'a pris que neuf shoots et marqué que sept points.

    Cette attitude de la part des autres joueurs est suprenante. Mais Jordan dérange, par son côté irrévérentieux mais aussi et avant tout parce qu'il a énormément de talent. Isiah Thomas, considéré comme le principal instigateur de cette affaire controversée démantira toute sa carrière avoir manigancer le moindre boycott à l'encontre du rookie des Chicago Bulls. Conspiration ou pas, Jordan ne lui pardonnera jamais totalement au point qu'il s'opposera fermement à ce que le meneur des Pistons soit sélectionné dans la Dream Team. Il sera visiblement entendu puisque Team USA lui préfèrera finalement Scottie Pippen.

    Quelques années plus tard, Jordan relativisera toute cette affaire, avouant avoir loupé son match, tout au moins la première mi-temps. MJ reconnaîtra n'avoir jamais été aussi nerveux avant une rencontre précisant que l'évocation des noms des joueurs sélectionnés pour la rencontre l'avait beaucoup tourmenté (9 des 10 starters ce jour là entreront au Hall of Fame, excepté Ralph Sampson paradoxalement élu MVP de la rencontre). Certes, il n'y a qu'une seule première fois, mais il fut sélectionné dans 14 autres ASG et eu nombre de fois l'occasion de peser sur le cours de l'histoire

    Revivez ce match historique dans son intégralité (original broadcast) :     > part 1     > part 2


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    mr shut 93
    Lundi 13 Février 2012 à 00:42

    j'arrive pas a télécharger la partie 1

    2
    mr shut 93
    Lundi 13 Février 2012 à 01:05

    c bon sa marche!


    merci nous lachez pas les gars

    3
    Keepflying webmaster Profil de Keepflying webmaster
    Lundi 13 Février 2012 à 11:03

    hey hey, ca c'est un petit trésor, à garder préciseusement !!

    4
    mr shut 93
    Lundi 13 Février 2012 à 13:28

    ca c clair un trés gros trésor même!!

    5
    coolpapou
    Mardi 14 Février 2012 à 10:37

    Telechargements  incomplets, liens cassés, impossible d'obtenir le match en entier.AU SECOURS!!!!!!!!

    6
    Keepflying webmaster Profil de Keepflying webmaster
    Mardi 14 Février 2012 à 12:04

    ce matchs sur fileserve fonctionne, testé à l'instant.

    7
    coolpapou
    Mardi 14 Février 2012 à 12:21

    ok merci

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :