• Just For Kicks

    FLIGHT 23, la première boutique entièrement dédiée à la marque Jordan, a officiellement ouvert ses portes à New York City hier. Il faut d'ailleurs plutôt parler de FLGHT 23 "by Foot Action", puisque le lancement de la boutique s'est fait en collaboration avec la chaine de magasin Foot Action implantée de longue date déjà sur le territoire US. L'inauguration du shop, situé dans Midtown Manhattan à quelques centaines de mètre seulement du mythique Madison Square Garden, s'est faite en présence de Larry Miller, le Président de la marque au Jumpman, de Jake Jacobs, le CEO de Foot Action, et de l'incontournable Spike Lee. Le régional de l'étape, Carmelo Anthony, était également présent.

    Plusieurs centaines de fans faisaient la queue depuis la vieille au matin. Nos confrères de Complex sont allés à leur rencontre (vidéo à voir ici). -Keep flying with Him- ira y faire un tour en avril prochain. Nous ne manquerons pas de vous rapporter quelques clichés de cette superbe boutique. En attendant, voici quelques images du tout premier magasin éponyme. Ceux d'entre vous qui voudraient en savoir plus, pourront également lire sur ici l'interview du patron de Foot Action réalisée à l'occasion de ce grand lancement par nos confrères de Sneaker News.


    votre commentaire
  • Brand Jordan's All-Stars 2013

    Six représentants du Team Jordan ont obtenu leur billet pour le traditionnel match de gala de la NBA qui se disputera cette année à la New Orleans Arena. Habitués à participer au All-Star Game, Carmelo Anthony, Dwyane Wade et Chris Paul représenteront la sélection de l'Est. Blake Griffin et Joe Johnson, pour qui cela sera respectivement les quatrième et septième participations, joueront quant à eux pour la conférence Ouest.

    La rencontre se disputera le 16 février prochain en présence du gratin NBA. Comme chaque année, plusieurs concours et animations sont au programme dont un match des célébrités qui, si la rumeur dit vraie, verrait la participation d'un certain Michael Jordan. Un moindre mal pour les quelques rêveurs qui croyait à un retour officiel de Sa Majesté. Quelques jours avant la reprise de la saison NBA, Jalen Rose avait en effet parié sur un probable retour de l'ancienne superstar des Bulls de Chicago. L'idée, plutôt farfelue, n'avait pas manqué d'animer les réseaux sociaux. On connait la suite.


    votre commentaire
  • Le célèbre magazine américain SLAM publie chaque année un numéro spécial intitulé SLAM KICKS consacré aux baskets. Cette édition s'arrache souvent en quelques heures seulement en raison de la qualité souvent pertinente des articles.

    Pour 2014, ce n'est pas un mais six numéros spéciaux qui devraient voir le jour. L'hebdomadaire new-yorkais a en effet entrepris de consacrer ses six prochaines éditions de SLAM KICKS à la marque au Jumpman. Au programme, des photos inédites, des interviews de designers, joueurs et autres personnalités qui ont des choses à raconter sur "the greatest line of all time". Le premier exemplaire sera dans les kiosques dès la semaine prochaine et il couvrira les paires I à VI avec, pour les commenter, quelques uns des plus beaux représentants et activistes de la maque inspirée du plus grand joueur de l'histoire (Ray Allen, Tinker Hatfield, Peter Moore, Spike Lee, Nate Robinson). De ce qu'on a pu en voir, ça s'annonce être du très lourd. -Keep flying with Him- a prévu d'en récupérer une dizaine d'exemplaires. Avis aux amateurs !


    3 commentaires
  • Just For Kicks

    Si vous nous lisez régulièrement, vous vous souvenez sans doute de ce courrier  dont on parlait la semaine dernière, datée d'août 1980 et adressé par Dean Smith à un certain Michael Jordan quelques jours seulement après lui avoir rendu visite chez lui à Wilmington. Cette lettre à l'origine douteuse - elle aurait été découverte dans un vieux grenier - refait à nouveau parler d'elle.

    Deloris Jordan, la mère de Michael, en conteste en effet l'authenticité. Dans une déclaration au journal EPSN, Deloris Jordan affirme en effet qu'il s'agit tout simplement d'une réplique. Elle en possèderait en effet l'original. " I know what I have. They are all replicas. I just can't sit by and let these people say that they have what they say they have, when they don't." Bref, tout ça sentait bon l'arnaque jusqu'à ce que Goldin Auctions, une société spécialisée dans la vente aux enchères d'objets collectors mettent son grain de sel dans ce qui était bien partie pour finir en grosse escroquerie. Selon Goldin Auctions, la lettre et la signature seraient en effet authentique. "We stand behind our authenticators’ opinion 100 percent that what the auction is selling is real,” PSA/DNA president Joe Orlando said. “And there hasn’t been anything legitimate presented that contradicts the opinion of our authenticators. I respect Mrs. Jordan’s approach and concern, but unless there’s evidence to the contrary here, it doesn’t mean muchI have no doubt that Mrs. Jordan has numerous recruiting letters in her possession that she saved from her son Michael, and likely many from the University of North Carolina,” Goldin said. “However, based upon the above facts as well as the third-party authentication, we find it unlikely she has the originals of these two particular letters".

    Voilà qui devient beaucoup plus compliqué. Tout ce bon monde va dorénavant rapidement devoir se mettre d'accord car les enchères ont d'ores et déjà dépassées les 14 000 $ sans oublier que celui qui mettra la main sur cette pièce de collection voudra en effet en avoir pour son argent. Ah, au fait, il y a encore un truc qu'on ne vous a pas dit : Godin Auctions est chargé de la vente !


    votre commentaire
  • Just For Kicks

    Un américain ayant acquis quelques caisses pleines de vieilleries (leur origine n'est pas très claire) a eu l'heureuse surprise de découvrir que celles-ci contenaient un vrai trésor. En fouillant d'un peu plus près, il a en effet mis la main sur la lettre que Dean Smith avait adressé à Michael Jordan quelques jours seulement après lui avoir rendu visite chez ses parents à Wilmington. Voici ce qu'écrit alors Dean Smith : "Cher Michael, Notre staff a assurément apprécié sa visite avec toi et ta famille dans votre jolie maison. C’était une soirée délicieuse  et qui nous a permis de mieux nous connaître. J’espère que tu t’es également senti plus à l’aise avec nous et que tu considèreras sérieusement North Carolina pour ton éducation universitaire. Si tu as la moindre question, appelle-moi et je serais très heureux de te répondre. Autrement nous pourrions t’appeler avant que trop de temps ne soit passé pour rester en contact. Nous pensons que tu es un formidable jeune homme et sommes impressionnés non seulement par tes qualités évidentes de basketteur mais aussi par la façon dont tu es un leader à l’école et ta réussite académique. Nous avons hâte de te suivre de près cette année et espérons te voir souvent à Chapel Hill. J’écris à tes parents séparément car ils ont été si hospitaliers avec nous. J’ai apprécié te voir, Michael, et j’espère qu’au début de septembre 1981, je serai ton coach. Très sincèrement, Dean E. Smith".

    D'autres documents, comme par exemple la liste des cours que MJ devait suivre, font parti de l'inventaire. Son heureux propriétaire à l'intention de vendre ces documents aux enchères. La mise à prix sera de 5000 $. Un prix bien faible au regard de la valeur inestimable de ces archives de l'histoire du plus grand joueur de basket de tous les temps. Intrigant. Espérons pour son heureux propriétaire que l'origine de ces pièces de colllection ne soit pas douteuse. Il pourrait le payer très cher, et certainement bien plus que le 5000 $ qu'il en demande.


    votre commentaire
  • Just For Kicks

    Depuis de nombreuses années, Jordan fait partie des marques les plus demandées dans le monde du basket. Ce sont surtout les modèles rétro de chaussures que Michael Jordan portait pendant sa carrière qui jouissent d'une popularité inédite. Ca n'empêche pas pour autant la marque au Jumpman de tenter de se renouveler, avec plus ou moins du succès, en testant ça et là de nouveaux concepts et de nouvelles technologies.

    La Jordan Future est pourtant bien plus que ça. Elle réinvente en effet la marque Jordan en offrant une kicks aussi fascinante que la Air Jordan XX8 mais tout du même plus proche de la chaussure que de la botte de cosmonaute. Son succès, elle pourrait le devoir à sa semelle, qui n'est autre que celle de la Air Jordan XI, ainsi qu'à l'absence de coutures, à son système de lassage asymétrique et à son concept de tige tressée que l'on avait déjà aperçue sur certains modèles lifestyle de chez Nike ou sur la Air Jordan 15. Ce qui est certain, c'est que JB a réussi son pari : offrir une paire légère, minimaliste et sans superposition de matériaux offrant un confort indescriptible pour qui ne les a pas eu aux pieds.

    Bourrée de technologies mais à l'apparence minimaliste, la Jordan Future incarne l'héritage de la marque au Jumpman et réaffirme ce qui a fait son succès. La paire sera proposée au tarif de 185 $. Rendez-vous le 1er mars.


    votre commentaire
  • On en pensait avoir tout vu et lu sur Michael Jordan. Et bien non ! Car le net à ceci de fascinant qu'il nous offre régulièrement de vraies petites merveilles dont lui seul à la secret. La vidéo du jour est un véritable petit trésor. Le genre de truc qui nous fait dire que MJ n'est pas prêt de s'arrêter de nous faire vibrer. Celui qui a ripper cette VHS d'une vingtaine de minute mériterait le Golden Globe à lui tout seul. A vrai dire on ne sait pas bien qui se cache derrière vidéo postée sur youtube, mais le mec a entre les mains quelque chose d'inestimable. En attendant qu'il se fasse connaitre, -Keep flying with Him- vous dit tout sur cette vidéo qui restera incontestablement la vidéo de l'année 2013 !

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Just For Kicks

    Vous en avez rêvé, Jordan l'a fait. La marque au Jumpman lancera en effet des boutiques en propre dans les prochaines semaines. L'idée, lancée en partenariat avec la chaine de magasins Footaction, repose sur un concept simple : commercialiser des produits Jordan et rien que ça. Tout laisse à penser que les "Flight 23", puisque c'est ainsi que s'appelleront les Jordan Store, proposeront de nombreuses exclusivités.

    Le succès de JB ne cesse de se confirmer, année après année, et vient déjouer les prévisions des spécialistes qui annonçaient un essoufflement du marché depuis 2 ans déjà. En lançant ces nouveaux espaces entièrement dédiés à la commercialisation des produits inspirés de l'ancienne vedette des Bulls de Chicago, le Président de Jordan Brand, Larry Miller, souhaite maintenir la pression sur la concurrence. La première boutique ouvrira prochainement à New York à quelques blocks seulement du Madison Square Garden. Si nos informations sont exactes, la configuration des boutiques sera assez proche de ce qu'a fait Footlocker avec ses Houses of Hoops. Le tout premier "Flight 23" est encore en travaux. Une immense boîte de chaussure masque pour l'instant ce qui pourrait devenir un lieu de pèlerinage incontournable pour de nombreux fans de sneakers de passage dans la grande pomme. On en reparle très bientôt.


    votre commentaire
  • Depuis 1985, Michael Jordan s'est déplacé dans la capitale française à seulement 4 reprises. Des déplacements rares, que l'on compte sur les doigts de la main et qui méritent qu'on s'y attarde à nouveau. Cette fois, nous avons sélectionné quelques clichés que nos confrères de l'Equipe on eu la bonne idée de mettre en ligne. On s'est empressé de sauvegarder ces photos avant qu'elles ne retournent dans les immenses archives du plus populaire quotidien sportif français. Cela ne nous rajeunit pas c'est certain, mais ça aura au moins le mérite de raviver chez chacun d'entre nous pleins d'excellents souvenirs.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Il y a ceux qui, comme le disait une célèbre publicité, ont rêvé d'être comme Mike, et il y a ceux, beaucoup moins nombreux, qui ont eu la chance d'entrer dans la catégorie des "Next Jordan". Vince Carter, Tracy McGrady, Harold Miner... aucun n'y ai véritablement parvenu mais ils ont néanmoins eu le mérite de faire couler beaucoup d'encre. Et ce sont encore une fois nos confrères de Complex qui nous propose leur sélection de ces 12 athlètes qui ont été qualifiés, souvent à tord, de "Next Jordan". Si vous n'avez pas le temps d'y jeter un coup d'oeil, ou si vous souffrez du symptomatique syndrome français qui rend réfractaire à l'anglais, nous vous avons simplifié la vie dans la suite.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Cette saison, la NBA a proposé à quelques équipes NBA de tester l'utilisation des surnoms des joueurs sur les maillots officiels. L'idée est saugrenue mais une fois n'est pas coutume, la ligue américaine innove en testant de nouveaux concepts. Elle donnera, ou pas, son accord définitif sur l'utilisation des nicknames dans quelques semaines et à l'issue d'une série de rencontres tests. Le week-end dernier, le Heat et les Nets disputait l'une d'entre elles. Les deux équipes se sont affrontées avec ces fameux jerseys floqués du surnom que chaque joueur avait choisi. On a eu droit à des choses tout à fait classiques ("King James" pour Lebron, "C.B" pour Chris Bosh, ...) mais certains ont eu beaucoup d'imagination à commencer par Ray Allen qui a repris le nom du personnage qu'il joua en 1998 dans le film He Got Game ("J. Shuttlesworth").

    Chez -Keep flying with Him-, on s'est demandé quel surnom aurait choisi Michael Jordan s'il avait eu à le faire. L'ancienne superstar des Bulls n'en manquait pas, mais il y a fort à parier que Nike aurait eu le dernier mot avec le fameux "Air Jordan". A moins que Jordan n'ait opté pour le moins connu d'entre tous, en l'occurrence "Captain Marvel", dont il affirma dans une interview qu'il s'agissait de son premier véritable surnom, avant même les "Black Cat", "Money" ou 'The G.O.A.T" (The Greatest Of All Time).

    Bref, vous avez certainement un avis, alors donnez-le dans le sondage du mois !


    votre commentaire
  • Vous vous souvenez sans doute du clip "23" de Miley Cyrus qui mettait à l'honneur les sneakers inspirés de l'ancienne superstar des Bulls de Chicago. La jeune chanteuse y apparaissait plus trash que jamais enchainant les poses lascives et les moues suggestivess.

    Et bien, on vous laisse découvrir la réaction de Sa Majesté à la vue du clip. Jordan semble choqué. Pour quelqu'un qui s'est essayé au "twerking" en boite de nuit, Jordan est sacrément hypocrite sur ce coup là ! Sans doute la présence des enfants. Au fait, ce n'est qu'un montage. Les images sont tirés du fil Space Jam !!


    votre commentaire
  • "Des aberrations médiatiques, le basket français en a connu un bon paquet, mais s'il fallait établir un classement, ce match arriverait à n'en pas douter en première position. Comment imaginer qu'une rencontre opposant l'équipe de France à la Dream-Team, l'unique, la seule, la vrai, n'ait jamais été retransmise à la télévision…". C'est ainsi que débute l'excellente papier de notre ami Greg du site La Grosse Balle Orange. Nous en avions déjà parlé en mars 2011. Nous en avions également profité pour diffuser un bref résumé de la rencontre. Un moindre mal. Greg y revient et souligne une fois encore l'absurdité de notre paysage audiovisuel national. Un mal typiquement français que BeIN SPORT est en passe de corriger. Et on en vient alors à s'offusquer de ces Qataris dont le sous-solregorge de pétrole. On ne recueille pourtant que ce que l'on sème.

    Décemment, comment ne peut-on pas diffuser un match de préparation opposant notre équipe nationale au meilleur du basket made in NBA à quelques semaines de Jeux Olympiques qui voient pour la première fois la participation de professionnels américains dans le tournoi de basket-ball ? Nous n'aurons sans doute jamais la réponse tant les personnes incriminées refuseront encore sous doute longtemps de s'exprimer sur cette bourde monumentale, un peu à l'image d'une Fédération de l'époque dont on retiendra surtout son manque de criant de professionnalisme en matière de marketing promotionnel.

    Sauf que chaque jour qui a compté depuis ce 21 juillet 1992, de nombreux activistes français et même étrangers se sont évertués à mettre la main sur les images de cette rencontre. -Keep flying with Him- aussi, pour ne rien vous cacher. Puisque nos absurdes redevances TV ne suffisent pas à les obtenir, et bien nous irons les chercher. Nous avons quelques pistes très sérieuses qui laissent à penser que ces images existent. On ne parle pas de la version dégueulasse qui circule depuis quelques semaines sur le net. Non, on pense plutôt au format TV tourné avec de vraies caméras et par de vrais professionnels. Reste à se la procurer. Pas une mince affaire. Nous avons un infime espoir et une détermination sans faille. Ca sera notre résolution 2014. Avant la fin juin nous aurons les images, et elles seront diffusées sur -Keep flying with Him- !


    votre commentaire
  • Actualités

    -Keep flying with Him- vous souhaite une excellente année 2014. Tous nos voeux de bonheur à vous et vos proches !


    2 commentaires
  • Just For Kicks

    Du Gamme Blue en veux-tu en voila ! Après la Air jordan XI "Gamma Blue" qui est sortie le week-end dernier, c'est au tour de la Air Jordan XII drapée du même coloris de faire son apparition dans les linéaires des sneaker shops du monde entier. Et on ne vous parle même pas des fringues qui vont avec et dont Melo s'est fait l'ambassadeur ces dernières semaines. Le problème, c'est que ce coloris est à chier. On est dur mais on le pense, alors on le dit. Car si le turquoise a été très en vogue dans les années 90, la preuve en est que le maillot des Hornets était l'un des plus prisés à l'époque, il n'en est rien 20 ans plus tard. Le turquoise c'est pour les filles serait-on presque tentés de dire. Ce qui est certain c'est que ça a plutôt mal vieilli.

    Alors pourquoi les fans, essentiellement américains, en sont arrivés à de tels débordements ? Pour une paire de pompe au coloris incongru ? S'agissant de la Concord il y a un an, on pouvait presque comprendre. Une certaine tension entourait effectivement la sortie d'une paire emblématique. Mais la Gamma Blue, franchement ?! Le colorway est à peine sorti qu'on a déjà vite envie de l'oublier. Le plus navrant dans l'histoire c'est que la marque au Jumpman est capable de nous refaire le coup dans 12 mois avec pourquoi pas une Air Jordan XI "Green Apple". Mais où va-t-on ? Va vite falloir faire du ménage dans tout ça.


    votre commentaire
  • Season's Greetings

    Michael Jordan et toute l'équipe de -Keep flying with Him- vous souhaitent ainsi qu'à votre entourage d'excellentes fêtes de fin d'année, à commencer par un Joyeux Noel dont on espère qu'il vous réservera quelques belles surprises au pied du sapin.


    1 commentaire
  • Just For Kicks

    MJ en personne est intervenu à la mi-temps du match entre les Bobcats et le Jazz pour dévoiler le nouveau logo de son équipe dont on rappelle qu'elle changera de nom la saison prochaine. Il faudra dorénavant l'appeler Charlotte Hornets comme en ont décidé les fans de la franchise de Caroline du Nord dans un sondage que le club leur avait été réservé au premier trimestre. 

    Le nouveau logo ne sera définitivement apposé sur les maillots des joueurs qu'à compter de la saison 2014-15 mais des produits dérivés floqués du frelon seront commercialisés dès le 18 janvier prochain. Le processus, long et complexe, aura coûté la modique somme de 4 millions de dollars à son propriétaire. 

    Espérons que les Hornets nouvelle génération auront le talent et l'audace de leurs prédécesseurs. Larry Johnson, Alonzo Mourning, Muggsy Bogues, Dell Curry, Rex Chapman and co. firent en effet les grandes heures de ce club qui décrocha son premier billet pour les playoffs au bout de cinq saisons seulement. A moins que cela ne soient les belles performances de leur proprio face à l'ancienne franchise qui ne leur donne des idées. En 40 matchs face aux Hornets, MJ tourna en effet à presque 32 points de moyenne. A deux reprises, il franchit même la barre des 50 points (52 points le 12 mars 1993, 51 points le 20 décembre 2001).


    votre commentaire
  • Milwaukee Bucks vs. Chicago Bulls - 24 avril 1985 - 1st Roun Game 3

    Agé de 50 ans, père de 3 enfans et marié à Yvette Prieto depuis février 2013, Michael Jordan va de nouveau connaitre les joies de la paternité. L'ancienne star des Bulls de Chicago et sa nouvelle femme ont en effet annoncé attendre un heureux évènement pour 2014. Ses trois premiers enfants, Jeffrey, Marcus et Jasmine, issues de sa précédente union avec Vanita Vanoy, accueilleront donc dans quelques mois leur premier demi-frère ou demi-soeur. La date d'accouchement et le sexe de l'enfant ne sont pas connus. Le couple tient en effet à ce que tout cela reste confidentiel.

    En temps de crise la natalité tend à augmenter pour sans doute gommer la morosité ambiante. Le constat semble valable également pour MJ. Son équipe des Wizards tarde en effet cette saison encore à retrouver le chemin de la victoire. Inquiétant quand on sait que l'ancien Bull a déjà injecté plusieurs centaines de millions de dollars dans sa franchise. Ca c'est pour le côté sportif. Car ce premier enfant avec la jeune Yvette (34 ans) est peut être tout simplement la preuve que Jojo est épanoui dans sa nouvelle vie.


    votre commentaire
  • Début octobre, Michael Jordan nous avait glissé quelques anecdotes croustillantes à son sujet dans une vidéo promotionnelle pour le jeu de basket NBA 2K14. Le sextuple champion NBA vient de remettre ça dans une vidéo du même format dans laquelle on apprend qu'il avait pris l'habitude de porter une paire de basket neuve à chaque rencontre car ça lui donnait le sentiment de se "remplir d'énergie et de bien se sentir à chaque match". Si notre calcul est exact, alors il a enfilé la bagatelle de 1264 paires.

    Reprenons : 930 matchs de saison régulière avec les Bulls, 142 avec les Wizards auxquels ils convient d'ajouter 179 rencontres de palyoffs sous le maillot de Chicago. Si on prend en compte ses participations au match des étoiles, on en arrive à 1264. Le compte est bon ! La vidéo ne dit pas si MJ à gardé toutes ces paires. Ca ferait alors de lui, et de loin, le plus grand collectionneur de paires de chaussures frappées du logo Jumpman. Et pour le coup, cela ne serait que des OG !


    votre commentaire
  • -Keep flying with Him- était en mai dernier à New York City, la ville dont on dit qu'elle ne dort jamais. C'est le moins que l'on puisse dire. New York ne s'endort pas, ou bien sur une seule oreille. Pendant une semaine, nous avons vécu au rythme de cette mégalopole, à mille à l'heure, enchainant visites-métro-shopping comme jamais auparavant. Un voyage fatiguant, dans le bon sens du terme, tant il a été riche en découvertes. C'est simple, NYC rassemble tout ce qu'on peut attendre d'une grande ville. Que vous aimiez le sport, l'art, la musique, la cuisine, l'architecture, l'histoire ou toute autre chose, vous trouverez à New York votre bonheur. Alors, certes l'immobilier est cher - se loger dans Manhattan coûte un bras - mais on se rattrape plus que largement avec les fringues dont on en vient parfois à se demander s'il n'y a pas une erreur sur l'étiquette. A New York, société de consommation oblige, tout est en solde et tout le temps.

    New York est une ville sensationnelle pour tout fan de basket qui se respecte. La ville héberge deux équipes NBA, les Knicks de New York et les Brooklyn Nets. Lors de notre voyage, le Madison Square Garden et le Barclays Center étaient fermés. Nous nous sommes donc tout naturellement rabattu sur le temple du streetball mondial, le Rucker Park. Un vrai bon moment que nous avons immortalisé comme il se doit. Mais se rendre à New York sans évoquer Michael Jordan serait quasiment un crime de lèse-majesté. MJ en retraite, le Madison Square Garden fermé, il nous fallait être inventif pour assouvir notre passion dévorante pour l'ancien numéro 23 des Bulls. C'est à Gran Central, la plus connue des gares new-yorkaises, que nous avons trouvé notre bonheur. Car Gran Central est le lieu choisi par MJ pour y installer son restaurant, le Michael Jordan's Steakhouse Restaurant. Comme son nom l'indique, l'établissement a fait des viandes sa spécialité. La carte est alléchante, les prix tout à fait abordables, les plats excellents (si on s'en tient aux avis sur internet) et l'accueil plutôt sympathique (ça nous pouvons l'attester). Malheureusement, nous n'avons réussi y obtenir une table. Y déjeuner est somme toute faisable, mais y dîner relève de l'imaginaire si on ne s'y prend pas une bonne semaine à l'avance. Bref, ce n'est que partie remise. New York ne se visite de tout façon pas en une seule fois.


    votre commentaire